Bulletin numéro 15

Bonjour, me voilà de retour à la maison pour reprendre « la vie normale » mais qu’est que la vie normale? J’ai été très heureux de ce périple et de vos rencontres. Je vais tout laisser reposer quelques mois avant la rencontre à l’automne au Parc, avant la sortie du livre au printemps prochain.

Je vous avais promis le compte rendu des quatre derniers jours , les voilà ainsi que quelques photos  que j’ai prise sur l’ensemble de ces 51 jours.

Mardi 6 mai : encore une belle veillée la veille à Champetières  avec 30 participants et merci à Jean-Louis pour ton accueil dans ta maison d’édition. Ce matin , je pars avec Marie-Pierre, nous cheminons tous les 2 au pays de Gaspard des Montagnes et laissons divaguer nos pensées sur le parvis de Notre dame de Mons. A Chambon sur Dolore, Régis surgit pour m’accompagner jusqu’à Fournols, un homme qui vit dans les arbres et qui marche, marche. Jusqu’au bout je suis comblé par la richesse et la profondeur des rencontres.  Je me sens fatigué chez mes hôtes Sandrine et Laurent et je dois puiser dans mes réserves d’énergies pour la veillée à la médiathèque de Fournols.

Mercredi 7 mai : Mon amie Fabienne de Thiers est là avec sa chienne Isirris pour m’accompagner sur les trois derniers jours et puis Régis et Pascale pour les premiers kilomètres.  Nous traversons des étendues boisées avant de voir en point de mire le but de l’étape : Saint amant Roche Savine. La veillée est encore magique dans la maison de mes hôtes , Aline et Ivan .  Ophélie et Aline ont préparé une belle introduction faite de mots et de musiques.

Jeudi 8 mai :  Toute une bande de mes amis est là : Marie-Christine, Carole-Anne, Marie-Thérèse, Yves, Fabienne et  aussi Alain de Job et Chantal et Gaëtan. Aline et son fils Henry sont aussi là pour m’accompagner quelques instants.  Il fait beau, l’étape est sportive avec franchissement de rivière au choix sur une conduite d’eau, un tronc d’arbre ou dans l’eau et regagner une route en montant à l’assaut de collines boisées.  Nous arrivons au camp de base : La Chapelle-Agnon sous le soleil et je me fais piquer au front par une abeille à l’entrée du bourg. Je suis heureux de retrouver de grands amis Anne-Marie et Laurent, confiturier et apiculteur.  La veillée réunit 26 personnes, des gens de la commune et mes amis et je me réjouis de voir tous les échanges se nouer à la fin de la veillée.  La veillée s’est ouverte par un conte envoûtant de Carole Anne, Laurent a ponctué mes lectures de notes de musique joué à la guitare ou au dulcimer.  Nous sommes une dizaine à dormir au camp de base, une ambiance de colonie même si la plupart d’entre nous ont entre 50 et 60 ans, Flore ma plus jeune fille nous a aussi rejoint et va faire l’étape demain avec son papa.

Vendredi 9 mai : C’est la dernière étape, 25 personnes devant la mairie, des retrouvailles, le paysage est très ouvert et nous laisse admirer Pierre sur Haute, Le Sancy, Le Puy de Dôme, l’air est lourd et doux, il pleut sur le Forez.   Je suis heureux de retrouver ma fille Flore , la voir marcher à mon côté. Pique nique juste avant Tours sur Meymont dans le jardin de Régis au Sardier, Merci à Régis qui a offert un apéro apprécié et proposer son jardin pour une halte familiale qui s’est terminé par un conte de Carole-Anne.   Nous montons à Tours, il est 13 heures 30 , quelques marcheurs viennent déjà à notre rencontre et puis les voitures arrivent par dizaine jusqu’à 14 heures. C’est incroyable, je revois celles et ceux qui m’ont accompagnés sur des étapes précédentes, nous sommes plus de cent à nous élancer , mener par toute une bande d’enfants  sur ces chemins verdoyants qui descendent à saint Gervais sous Meymont.  Je freine le dernier kilomètre, je veux que nous arrivions tous ensemble et je veux goûter pleinement les dernière minutes de cette fabuleuse aventure humaine.   Tony Bernard le président du Parc est là pour m’accueillir mais aussi bien d’autres, une dernière fois, je récite la litanie des 162 communes.  C’est ensuite la fête avec une belle participation à la scène ouverte.

Merci à toutes et tous d’avoir partagé et vibré sur mon chemin, je vous invite à partager et libérer votre créativité dans les jours, les mois et les années à venir dans notre Parc du Livradois- Forez.

Je vous aime,

Jean-Marc Pineau, Marette, le dimanche 11 mai 2014

Domaize au Demezousau sortir de l'école  Terre d'Eveilbibliothèque de JavauguesBrousse-cbientôt ChampetièresErika et Gaëtan vers MalvièresMairie de javauguesvers saint Sauveur La SagneSaint Jean en Val- Claudevers le Coq Noirvers le Coq noir BLes hautes Chaumesvers Domaizevers saillantLa chapelle Agnon- traverséeFabienne-fournolsfranchissement de barbelésSaint MauriceSaint Etienne sur Usssonmon lit au chateau d'Auzontraversée de rivière vers saint Quentin en Sauxillanges

Bulletin numéro 14

Bonjour,

Juste un mot pour vous dire que je suis arrivé  à la Chapelle-Agnon chez mes amis Anne-Marie et Laurent, il ne me reste plus qu’une étape à effectuer; Je ferais un résumé des 4 dernières étapes avec un bulletin numéro 15 que vous pourrez lire dimanche ou lundi.  Je vous espère très nombreux demain, soit à 8 heures 30 devant la Mairie de la Chapelle-Agnon, soit à 14 heures devant la mairie de Tours sur Meymont soit à l’arrivée à Saint Gervais sous Meymont vers 15 heures 30; emmenez vos amis, votre famille et si vous avez une âme d’artiste il y aura une scène ouverte.  Si vous venez à Tours sur Meymont pour 14 heures, il y aura toujours des voitures pour vous remonter ensuite.

à tout, tout, bientôt,

Jean-Marc.

 

Bulletin numéro 13

Bonjour,

Je suis arrivé à Champetières chez Jean-Louis Boithias  qui dirige les Editions « les Monts d’Auvergne » et d’où sortira mon futur livre sur ce périple.

C’est toujours aussi extraordinaire, aussi fort, aussi intense que le premier jour, je suis souvent au bord de l’ivresse.  Il ne me reste plus que 4 jours pour boucler, j’espère vous retrouver le dernier jour vendredi 9 mai à la maison du parc, concert avec Romain, Nicolas et Madeline qui sont déjà venus sur 3 veillées et puis scène ouverte , apporter vos lectures, vos instruments de musique, des contes et autres. Aujourd’hui lundi 5 mai, départ d’Ambert puis Thiolières, Le Monastier, Saint Féréol des Côtes et Champetières où Jean -Louis m’attendait.  Ce matin, j’ai pris mon petit déjeuner avec Sandrine, la libraire qui m’a hébergé, nous avons passé une petite heure ensemble mais une  heure de bonne facture, j’aime ce ce moment du petit déjeuner où je découvre l’autre, merci Sandrine et longue vie à la librairie « Tout un Monde » . La journée a été belle et parfois chaude, rencontre du maire du Monestier,  les monts du Forez nous ont offert de très belles vues. J’ai été accompagné par un groupe de 7 marcheurs dont 5 ambertois. Je suis admiratif de voir le rythme tenu par mes accompagnants, deux marcheuses avaient 78 et 75 ans mais ce n’est pas le record il y a quelques jours une marcheuse de 80 ans a fait une étape entière.

Vendredi 2 mai :

Un petit mot sur la veillée de la veille qui a battu les records , 60 participants, 3 maires et une belle ambiance musicale avec un ensemble de clarinettes et la Lyre du Doulon.

072 074 098

IMG_3727

Ce matin, il pleut et pas qu’un peu, vous avez déjà vu les photos qui sont arrivés avant le texte, merci à toutes  celles et ceux qui m’envoient des photos des étapes.  La famille Hoenner m’accompagne jusqu’à la sortie du bourg, encore un bel accueil chez Karine et Olivier, Olivier est le nouveau maire de Saint Germain l’Herm. 4 courageux feront toute l’étape , Yves et Anne de Clermont, Corinne d’Issoire et Pascal de Marsac.  Nous apprécions le Livradois dans la brume et la pluie, j’ai bien aimé le passage à l’étang de Marchaud.

Etang de Marchaud
Etang de Marchaud

 Madame le maire de saint Bonnet le Bourg nous accueille chaleureusement autour du café et de la brioche, une habitante nous accompagne jusqu’à jusqu’à Saint Bonnet le Chastel, nous saluons l’ancien président du conseil général du Puy de Dôme, Georges Chometon et nous sommes accueilli au château par la secrétaire de mairie de Novacelles, le pique nique dans une salle voutée et devant une cheminée où flambent des buches de plus d’un mètre est royal.  Il faut bien repartir malgré la pluie , au hameau de Faillargues nous sommes rejoins par Cécile et Guy de Marsac, Cécile étant mon hôtesse du soir.  Descente rapide sur Marsac accueilli par son maire qui sera aussi présent à la veillée, veillée pleine d’échanges. Retour chez Cécile , merci à toi pour ta gentillesse et ta simplicité.

002

Samedi 3 mai : Il fait très gris mais il ne pleut pas, nous partons à 9 de Marsac, mes amis de Saint Just en sont à leur quatrième étape, Nadine et Yves d’Allègre sont aussi là, Cécile nous accompagne jusqu’à Beurrières.  Beurrières nous sommes reçus par le maire qui fait un bout de chemin jusqu’à la miellerie du Béal chez Vincent Péricard. Je suis heureux de retrouver Vincent, apiculteur mais aussi un homme de théâtre et de culture. Il va chanter en duo avec Nadine, Hélène la fille de Vincent chante aussi une chanson d’Anne Sylvestre avec Nadine, c’est un très beau moment de partage qui se poursuit par le repas, Vincent est aussi un bon cuisinier. Un groupe de Baffie nous rejoint emmené par Joël qui a préparé la veillée du jour. Le temps s’améliore et nous arrivons à Baffie à 17heures sous le soleil. La veillée à lieu dans une toute petite chapelle de hameau celui du temple, nous sommes 19, c’est encore un moment magique malgré la fraicheur, Sandra de Clermont qui m’a rejoint chante à capela de belles chansons traditionnelles auvergnates et toujours Nadine avec a guitare. Je côtoie ensuite un monde différent du mien où nous sommes invités à manger un repas moules frites organisé par les chasseurs. Mes amis de Saint-Just Chantal et Gaëtan  m’hébergent et font tout pour que je puisse me reposer au maximum, un grand merci.

DSC_0134

Dimanche 4 mai :  Le temps est vif et frais mais le soleil est là, au départ, Sandra, Vincent et sa compagne Marie Agnès qui arrive tout juste d’une marche au Maroc. Je fais étape à Grandrif où l’association Aravinda organise un troc plantes et aussi une petite foire bio, l’ambiance est très sympathique, encore une association qui  se démène pour un monde un peu plus humain.  Il y a un petit moment de prévu pour mes lectures voyageuses, une première en plein air, je mange ensuite une bonne pizza sorti de leur four ambulant. Je repars avec Sandra et Marie Agnès accompagné sur quelques centaines de mètres par Sandrine, son neveu et sa nièce, une des deux libraires de « tout un monde », après saint Martin des Olmes nous plongeons sur Ambert, temps et paysage splendide. Je m’installe à la librairie quand j’arrive à16 heures 30, Sandrine m’a donné les clés. La veillée à la librairie a été très participative, les chansons de Sandra, Le groupe de Romain, Nicolas et renforcé par Madeline, Sandrine a lu un texte très poignant d’un marcheur migrant.  Je dors à la Librairie avant de dormir le lendemain dans une maison d’éditions, je suis complètement immergé dans le monde des livres.

C’est beau la vie, je vous embrasse,

Jean-Marc

Bulletin numéro 12

Bonjour, Je suis arrivé chez Karine et Olivier à saint Germain L’Herm après 43 jours de marche.  Pendant que je rédige ce bulletin, mes pieds trempent dans un bain bouillonnant.  Une nouvelle belle étape aujourd’hui sous le soleil le matin, un temps plus gris l’après midi. Départ de la maison du peuple , seule mairie qui a cette appellation sur son fronton  depuis mon départ. 14 personnes pour m’accompagner dont Yves , Anne et Vincent  qui feront toute l’étape et qui m’ont déjà accompagné.

Vernet-la-Varenne

 Il y a un  fort contingent du Vernet dont 2 élus, un brin de muguet m’est offert en ce matin du premier mai.  Le chemin longe et descend dans des gorges escarpées pour remonter sur Sainte Catherine ou nous poursuivrons à quatre.

Dimanche 27 avril : Un départ de Mauzun avec Margot et Marie-Laure, après 2 kilomètres de marche, je me retrouve seul dans un petit matin frais, je suis heureux de cette solitude qui alterne avec les moments collectifs, je traverse Estandeuil, Fayet le Chateau, Isserteaux et Simon vient à ma rencontre au détour d’un petit sentier, un grand bouquet de fleurs champêtre à la main pour m’accompagner au centre d’Ailleurs, un  lieu incontournable qui foisonne d’initiatives culturelles et autres. Simon est un des bénévoles de ce lieu, l’animation lectures voyageuses a lieu devant une cinquantaine de personnes  puis un petit groupe nous accompagne jusqu’à la bibliothèque de Saint Jean des Ollières pour un nouveau moment de lecture.  Yves et sa compagne Marie-Christine  la responsable de la bibliothèque et collègue conteuse m’accompagnent jusqu’à Saint Dier, je suis attendu par Alain Greliche et plus d’une vingtaine d’habitants de Saint Dier. La veillée au prieuré restera une belle image dans ma mémoire , dans la bibliothèque, une belle flambée m’attend dans une cheminée d’époque , et une trentaine de personne sont rassemblés en arc de cercle dont une douzaine d’enfants. Merci à Isabelle et Jean-Yves qui m’ont hébergé avec beaucoup de gentillesse.

Veillée au Prieuré

Lundi 28 avril :  Un nouveau départ avec 4 habitants de Saint Dier, le dernier Michel Chabrol me quittera après une heure de marche, je ne reste pas Longtemps seul car Elisabeth et Patrick de Domaize viennent à ma rencontre.  C’est un beau moment de lecture et de partage au Demezous bar, Alex a ouvert spécialement pour l’occasion , ce jour étant son seul jour de congé. Isabelle me laisse un saucisson et une terrine de pâté (fabrication maison, Alain , aubergiste à Ceilloux  me glisse un petit papier, j’ai droit à un repas gratuit.  Je reprends ma marche pour seulement 20 minutes et je mange chez Patrick et Monique avec leurs voisins, mes amis Catherine et Christophe. C’est dur de partir après un bon repas et enveloppé d’une douce quiétude.

CeillouxSAMSUNG DIGIMAX A55W

Patrick m’accompagne un bout de chemin et je me retrouve seul peu avant Ceilloux, une averse m’oblige à me mettre à l’abri et à m’équiper en conséquence, le reste de l’étape verra une alternance de pluie et de soleil.

CunlhatDSC05545

Pour  Cunlhat, tout le monde s’inquiétait que je n’avais plus d’ hébergement et de veillée et bien j’ai logé chez Chantal et Jean, Chantal est vice-présidente de l’ABLF et la veillée a eu lieu au Colombier, Jean a  lu des souvenirs de jeunesse où il est question de bouc et de cochon. J’étais content de retrouver Jean-Pierre qui pour ce blog fait un gros travail dans l’ombre, merci à toi Jean-Pierre. La journée après la veillée n’est pas terminée, depuis 2 jours une dent s’était décollée, dans la salle pour la veillée il y avait Luc, dentiste à Cunlhat, me voilà à 22 heures 30  dans son cabinet à me faire recoller une dent , je ne suis pas le premier à qui arrive pareille mésaventure, il y a quelques années lors du tournage d’un film de Pialat à Cunlhat, on est venu toquer à la porte de Luc  pour recoller une dent, un certain Gérard Depardieu.

Mardi 29 avril :

Le maire de Cunlhat est au départ pour me saluer, 2 personnes me suivent dont Nathalie jusqu’à Auzelles.  C’est une belle journée, je pique nique avec une grande sérénité entre 2 champs de pissenlits et entouré de forêts.

Auzelles, pentures du XIIIe siècle

La descente vers Brousse me plait beaucoup par un petit chemin herbeux, je m’allonge sur un banc à Brousse dans une sorte de préau, je m’endors et suis réveillé par un bruit de moteur, je me relève et je vois une voiture de la poste et de dos je reconnais la factrice. C’est Marie-Christine, ma collègue conteuse qui m’a accueilli il y a 2 jours à la bibliothèque de  Saint Jean des Ollières.  Comme je me désole de l’absence de café dans le bourg, Marie-Christine me dit qu’à Montméat, un village où je dois passer et uiq est sur sa tournée , elle connait une personne qui m’offrira volontiers un café, trente minutes plus tard j’arrive dans ce village et effectivement un café m’attend.    Je traverse une très belle forêt de hêtres avant d’arriver à Condat les Montboissier, je verrais 2 écureuils. Framboise la bibliothécaire vient à ma rencontre avec 2 autres personnes pour faire ensemble le dernier kilomètre.   Encore un beau moment de partage à la bibliothèque de Condat pour la veillée et chez Dominique Giron, maire et conseillère générale qui m’héberge.

Condat-les-Montboissier

Mercredi 30 avril : Une étape sous la pluie presque toute la journée et beaucoup d’humidité, cela n’a pas empêché 4 personnes d’être au départ et à Fernande et Pierre de faire l’étape entièrement.  A Chaméane, le maire nous a ouvert une salle pour manger à l’abri, j’étais heureux de passer devant l’école de Saint Etienne sur Usson où le documentaire « Etre et Avoir » a été tourné.  Nous avons fais du hors piste en fin d’étape, passant 3 fois sous des barbelés et en traversant une coupe de bois.  Le Vernet la Varenne, un beau moment d’émotion quand je suis rentré dans la salle pour la veillée sous les applaudissements de 35 personnes. Merci à Angèle et Philippe pour m’avoir accueilli comme partout avec chaleur et simplicité.

Il ne vous reste plus que 8 jours pour participer  à cette fabuleuse épopée et rendez vous le vendredi 9 mai à 14 heures devant la mairie de Tours sur Meymont pour parcourir les 5 derniers kilomètres de ce périple.

Atout bientôt,

Jean-Marc