IMGP4318

Bulletin numéro 12

Bonjour, Je suis arrivé chez Karine et Olivier à saint Germain L’Herm après 43 jours de marche.  Pendant que je rédige ce bulletin, mes pieds trempent dans un bain bouillonnant.  Une nouvelle belle étape aujourd’hui sous le soleil le matin, un temps plus gris l’après midi. Départ de la maison du peuple , seule mairie qui a cette appellation sur son fronton  depuis mon départ. 14 personnes pour m’accompagner dont Yves , Anne et Vincent  qui feront toute l’étape et qui m’ont déjà accompagné.

Vernet-la-Varenne

 Il y a un  fort contingent du Vernet dont 2 élus, un brin de muguet m’est offert en ce matin du premier mai.  Le chemin longe et descend dans des gorges escarpées pour remonter sur Sainte Catherine ou nous poursuivrons à quatre.

Dimanche 27 avril : Un départ de Mauzun avec Margot et Marie-Laure, après 2 kilomètres de marche, je me retrouve seul dans un petit matin frais, je suis heureux de cette solitude qui alterne avec les moments collectifs, je traverse Estandeuil, Fayet le Chateau, Isserteaux et Simon vient à ma rencontre au détour d’un petit sentier, un grand bouquet de fleurs champêtre à la main pour m’accompagner au centre d’Ailleurs, un  lieu incontournable qui foisonne d’initiatives culturelles et autres. Simon est un des bénévoles de ce lieu, l’animation lectures voyageuses a lieu devant une cinquantaine de personnes  puis un petit groupe nous accompagne jusqu’à la bibliothèque de Saint Jean des Ollières pour un nouveau moment de lecture.  Yves et sa compagne Marie-Christine  la responsable de la bibliothèque et collègue conteuse m’accompagnent jusqu’à Saint Dier, je suis attendu par Alain Greliche et plus d’une vingtaine d’habitants de Saint Dier. La veillée au prieuré restera une belle image dans ma mémoire , dans la bibliothèque, une belle flambée m’attend dans une cheminée d’époque , et une trentaine de personne sont rassemblés en arc de cercle dont une douzaine d’enfants. Merci à Isabelle et Jean-Yves qui m’ont hébergé avec beaucoup de gentillesse.

Veillée au Prieuré

Lundi 28 avril :  Un nouveau départ avec 4 habitants de Saint Dier, le dernier Michel Chabrol me quittera après une heure de marche, je ne reste pas Longtemps seul car Elisabeth et Patrick de Domaize viennent à ma rencontre.  C’est un beau moment de lecture et de partage au Demezous bar, Alex a ouvert spécialement pour l’occasion , ce jour étant son seul jour de congé. Isabelle me laisse un saucisson et une terrine de pâté (fabrication maison, Alain , aubergiste à Ceilloux  me glisse un petit papier, j’ai droit à un repas gratuit.  Je reprends ma marche pour seulement 20 minutes et je mange chez Patrick et Monique avec leurs voisins, mes amis Catherine et Christophe. C’est dur de partir après un bon repas et enveloppé d’une douce quiétude.

CeillouxSAMSUNG DIGIMAX A55W

Patrick m’accompagne un bout de chemin et je me retrouve seul peu avant Ceilloux, une averse m’oblige à me mettre à l’abri et à m’équiper en conséquence, le reste de l’étape verra une alternance de pluie et de soleil.

CunlhatDSC05545

Pour  Cunlhat, tout le monde s’inquiétait que je n’avais plus d’ hébergement et de veillée et bien j’ai logé chez Chantal et Jean, Chantal est vice-présidente de l’ABLF et la veillée a eu lieu au Colombier, Jean a  lu des souvenirs de jeunesse où il est question de bouc et de cochon. J’étais content de retrouver Jean-Pierre qui pour ce blog fait un gros travail dans l’ombre, merci à toi Jean-Pierre. La journée après la veillée n’est pas terminée, depuis 2 jours une dent s’était décollée, dans la salle pour la veillée il y avait Luc, dentiste à Cunlhat, me voilà à 22 heures 30  dans son cabinet à me faire recoller une dent , je ne suis pas le premier à qui arrive pareille mésaventure, il y a quelques années lors du tournage d’un film de Pialat à Cunlhat, on est venu toquer à la porte de Luc  pour recoller une dent, un certain Gérard Depardieu.

Mardi 29 avril :

Le maire de Cunlhat est au départ pour me saluer, 2 personnes me suivent dont Nathalie jusqu’à Auzelles.  C’est une belle journée, je pique nique avec une grande sérénité entre 2 champs de pissenlits et entouré de forêts.

Auzelles, pentures du XIIIe siècle

La descente vers Brousse me plait beaucoup par un petit chemin herbeux, je m’allonge sur un banc à Brousse dans une sorte de préau, je m’endors et suis réveillé par un bruit de moteur, je me relève et je vois une voiture de la poste et de dos je reconnais la factrice. C’est Marie-Christine, ma collègue conteuse qui m’a accueilli il y a 2 jours à la bibliothèque de  Saint Jean des Ollières.  Comme je me désole de l’absence de café dans le bourg, Marie-Christine me dit qu’à Montméat, un village où je dois passer et uiq est sur sa tournée , elle connait une personne qui m’offrira volontiers un café, trente minutes plus tard j’arrive dans ce village et effectivement un café m’attend.    Je traverse une très belle forêt de hêtres avant d’arriver à Condat les Montboissier, je verrais 2 écureuils. Framboise la bibliothécaire vient à ma rencontre avec 2 autres personnes pour faire ensemble le dernier kilomètre.   Encore un beau moment de partage à la bibliothèque de Condat pour la veillée et chez Dominique Giron, maire et conseillère générale qui m’héberge.

Condat-les-Montboissier

Mercredi 30 avril : Une étape sous la pluie presque toute la journée et beaucoup d’humidité, cela n’a pas empêché 4 personnes d’être au départ et à Fernande et Pierre de faire l’étape entièrement.  A Chaméane, le maire nous a ouvert une salle pour manger à l’abri, j’étais heureux de passer devant l’école de Saint Etienne sur Usson où le documentaire « Etre et Avoir » a été tourné.  Nous avons fais du hors piste en fin d’étape, passant 3 fois sous des barbelés et en traversant une coupe de bois.  Le Vernet la Varenne, un beau moment d’émotion quand je suis rentré dans la salle pour la veillée sous les applaudissements de 35 personnes. Merci à Angèle et Philippe pour m’avoir accueilli comme partout avec chaleur et simplicité.

Il ne vous reste plus que 8 jours pour participer  à cette fabuleuse épopée et rendez vous le vendredi 9 mai à 14 heures devant la mairie de Tours sur Meymont pour parcourir les 5 derniers kilomètres de ce périple.

Atout bientôt,

Jean-Marc

Une réflexion sur “ Bulletin numéro 12 ”

  1. Lorsque s’annoncent les derniers jours d’un périple, chaque moment devient plus dense, plus authentique.
    C’est cette densité que je te souhaite, elle lie les jours qui ont précédé, elle unit dans ta mémoire les rencontres, elle irrigue ce réseau que tu as bâti par tes pas.
    Rien ni personne ne pourra empêcher que ce qui a été vive dans tous qui ont croisé ton chemin, y compris les oiseaux et autres bestioles, et bien sûr en toi;
    Belle terminaison de boucle!
    Aimé

Répondre à Aimé HOFFBECK Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>